Cartographie des élections municipales tunisiennes de 2018 à l’échelle macroscopique : l’exemple de la circonscription de Sfax 2

Mongi Belarem

Abstract


Après la révolution de 2011, la Tunisie a connue plusieurs différentes élections. L’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE) a organisé les diverses élections. La première a été organisée en 2011 pour l’instauration de l’Assemblée Nationale Constituante (l’ANC). L’objectif essentiel de l’ANC est de rédiger la nouvelle constitution. En 2014, l’ISIE a organisé les deux élections présidentielles et législatives. En 2016, elle a agencé l’élection du Conseil Supérieur de la Magistrature. En 2017, elle a organisé les élections législatives partielles. En 2018, elle a organisé les élections municipales. Et enfin en 2019, elle a organisé les élections législatives et celle présidentielle.La plupart des élections, surtout celles de 2011, 2014 et 2018, ont été largement analysées à l’échelle nationale. Certes, aucune des élections n’a pas été analysée à l’échelle microscopique, c’est-à-dire, à l’échelle des bureaux de vote. Les élections municipales, avec leur aspect local, définissent « une composante du processus de décentralisation » (Gana A. et al, 2016). L’approche microscopique demeure très importante pour l’analyse de ce phénomène. Beauguitte L. et Colange C. (2013), pensent que « le bureau de vote est l’espace ou s’opèrent effectivement les choix, quelle que soit la nature de l’élection, l’offre électorale ou l’espace d’agrégation des résultats de déclarer les vainqueurs ». En essayant de cartographier et d’analyser les résultats des élections municipales tunisiennes de 2018, à l’échelle des bureaux de votes, on rencontre plusieurs difficultés. Parmi les problèmes on peut citer: le manque des données électorales et socio-économiques très fines, l’absence de découpage spatial par bureaux de votes, et les différences existant entre les listes candidates et les nombres des élus entre les différentes communes de la même circonscription, ce qui définit une contrainte devant l’analyse multiscalaire emboitée.A travers cette étude, on essaie de cartographier les résultats des élections municipales dans la circonscription de Sfax 2, à l’échelle très fine. On tente, à travers cet exemple, de créer un découpage électoral spatial au niveau le plus fin.

Keywords


Cartographie - élections municipales – bureaux de votes - Tunisie

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.