A Mercy de Toni Morrison ou l’intolérance du modèle intégrationniste américain

Bi Boli Dit Lama Berté GOURE

Abstract


Si la création romanesque de Toni Morrison fascine par la beauté artistique d’un style éclectique et novateur, l’écrivaine américaine reste proche des préoccupations sociales qui engagent sa communauté. Au-delà de la question féminine qui recoupe son roman intitulé A Mercy, Morrison nous replonge dans l’histoire lointaine de la colonisation de l’Amérique. L’on est en droit de s’interroger sur les motivations de ce choix étant donné que l’histoire procède des faits tandis que la littérature relève de l’imagination créatrice ou la fiction. En nous servant des outils d’analyse de la sociocritique, nous avons pu déterminer que le texte de Morrison propose une réécriture de l’histoire officielle qui vise dans un premier temps à rétablir la vérité sur le rôle des minorités dans la construction de la nation américaine, ensuite à contester les certitudes du discours officiel portant notamment sur le grand récit du creuset.


Keywords


colonisation, réécriture, grand récit, intégration, assimilation, acculturation.

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.