La Compensation en Traduction Littéraire et La Problématique De L’effet Equivalent Dans La Version Française De The Palm-Wine Drinkard (L’ivrogne Dans La Brousse) D’amos Tutuola

GBADEGESIN, OLUSEGUN ADEGBOYE

Abstract


Jusqu’à présent différentes stratégies sont évoquées pour la traduction de la littérature. D’une part, ces stratégies s’emploient inconsciemment ou par exprès par le traducteur. D’une autre, les critiques de la traduction littéraire, en évaluant les stratégies ou les méthodes de la traduction  mettent clairement en évidence le fonctionnement de ces stratégies dans la traduction littéraire. Traduire la littérature est ré-exprimer les contours stylistiques et culturels d’une langue dans une autre. En exerçant cette entreprise, la perte est perceptible. Pour rattraper la perte soit de la culture soit de la stylistique, le traducteur recourt très souvent à la compensation. Par conséquent, cette étude a pour but d’évaluer l’emploi de la compensation comme technique employée dans la traduction de Palm-winw drinkard en français et le niveau de l’effet équivalent capté entre l’original et la version.

 

L’étude se sert de la méthode descriptive dans l’analyse de divers exemples tirés de l’œuvre et de sa version en nous basant sur la théorie communicative de Peter Newmark (1988 : 39). Par la théorie communicative, ‘translation attempts to produce on its readers, an effect as close as possible to that obtained on the readers of the original’. C’est-a-dire « la traduction communicative essaie de produire sur les lecteurs de la traduction, un effet aussi proche que possible à celui qui a été produit sur les lecteurs de l’original.» (Gbadegesin 2014 : 68). Nous avons abordé différentes sortes de compensation à travers des exemples tirés de Palm-wine drinkard et de sa version française L’ivrogne dans la brousse. Nous avons remarqué que pour un roman mythique présenté en dialecte et en culture de l’original, sa traduction connait l’étrangeté de certaines nuances soit au niveau du style soit au niveau du sens. L’effort du traducteur d’établir un double exact mène à la recréation d’idée et de la forme du message.

L’étude conclue que la technique de compensation aide le lecteur de la version de rattraper le sens perdu au cours de la reformulation du message. Le traducteur pourrait se servir de cette technique au fur et à mesure qu’il est piégé dans la traduction du culturel de l’original.

 


Keywords


traduction littéraire, compensation, l’effet équivalent, le culturel, le style.

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.