Etude comparative de l’image de la Femme chez les poètes mystiques iraniens

Sedigheh Sherkat Moghaddam

Abstract


La femme symbole du bien et du mal a supporté des rôles différents et très contradictoires dans la littérature et la poésie persanes. Son image est à la fois enjolivées et dégradées : Mère, amante, source d’inspiration ou victime.

 

Cette recherche a pour objectif de chercher à analyser ces images en rapport avec un contexte historique bien défini. Le poids de l’imaginaire social dans la formation de l’image de l’autre, nous a poussés à développer la question du monde imaginaire ainsi que du monde imaginal pour comprendre la formation des images féminines chez les poètes mystiques iraniens. Le mysticisme et le soufisme ont un impact sur les poètes et même les écrivains contemporains. La place occupée par les femmes dans le monde mystique a également captivé notre attention. L’accent est mis encore une fois sur les conséquences de la présence  des femmes dans la vie des hommes. C’est ainsi que la poésie et la littérature mystique se révèlent tel un outil de travail dans l’étude du statut de la femme au cours de l’histoire.

Nous proposons une étude comparative des images identifiés chez les poètes et les écrivains mystiques iraniens tels que Sana’i Ghaznavi, Attâr de Neyshabour, Mowlana Djalâl e-ddin Rumi et Ibn Arabi. Nous allons voir que malgré la diversité de ces images, la plupart d’entre elles, sont positives et symboles d’une qualité parfois surhumain de la Femme.


Keywords


Poètes mystiques, femme, Ibn Arabi, Sana’i, Attar de Neyshabour

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.